décembre 2012

Petites capitales, gros problème

Les petites capitales sont des caractères capitales ayant la même graisse que des caractères bas de casse et dont la hauteur correspond à la hauteur d’x1.

Elles sont généralement utilisées pour les noms d’auteur dans les bibliographies, les épitaphes, les lettres et documents, et parfois les citations (source). Elles doivent également être utilisées pour les siècles (en chiffres romains petites capitales), les représentations typographiques de télégrammes, et pour indiquer qui prend la parole dans une pièce de théâtre. Enfin, elles peuvent être utilisées pour les divisions secondaires d’un livre,  les mots commencés par une lettrine ainsi que l’emphase quand l’italique et le gras ne conviennent pas.

Dans le but de faciliter la lecture, l’usage anglo-saxon moderne veut qu’on les emploie également pour les sigles et acronymes, particulièrement disgracieux dans le corps du texte lorsqu’ils sont en tout-capitales, et auxquels on a d’ailleurs déjà ôté leurs points. Certains objecteront un but purement esthétique ici mais, comme nous allons le voir, je ne pense pas que nous pouvons mettre en avant une quelconque valeur esthétique dans cet usage lorsqu’il concerne le livre numérique…

Read more

Jules Verne et les Martiens

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, comme on est gentils, et qu’on est le 22, et qu’on est deux, on vous offre deux livres numériques : La journée d’un journaliste américain en 2889 par ce bon vieux Jules Verne, en français et en anglais, et Merry Christmas from Mars, un magazine-ovni vintage from outerspace (normal). On espère que vous bicherez le cadeau, non-fin du monde oblige, il fallait fêter ça. Il y a pas mal d’images dans le livre des Martiens : si vous avez un iPad c’est top de le lire dessus, en mode défilement. Si vous n’en avez pas, c’est top aussi de le lire de toute façon hein, y’a pas de souçaille (sauf si vous avez un reader ultra-vieux et du coup je ne réponds de rien vu le poids). On a mis les versions epub+mobi pour les deux livres dans un seul zip — à cause des Martiens, celui-ci est assez lourd, merci pour votre patience…

Vous pouvez cliquer sur les couvertures pour accéder à la Dropbox et vous aurez le zip complet avec les deux livres. Au cas où ça bug, ils sont également accessibles séparément, dans les deux versions epub et mobi, en-dessous de chaque couverture. Pour avoir la version en mobi KF8, il faut absolument l’uploader via USB, sinon c’est apparemment le mobi7 qui passe et c’est pas top en ce qui concerne les Martiens.

¡Feliz Navidad!

Read more

Credo Time

Notre but est simple : nous voulons offrir la meilleure qualité de service au prix le plus juste.

Nous ne vendons ni technologies ni lignes de code. Nous effectuons un travail complet parce qu’il ne s’agit pas seulement de livrer du HTML et du CSS. Nous avons la volonté d’atteindre une meilleure qualité, et cela passe par une réflexion sur les pratiques de mises en pages, la typographie du livre numérique, etc. On croit vraiment qu’à faire de la conversion low-cost, tout ce que le livre numérique sera, c’est un sous-livre. Il n’y a pas que les projets enrichis qui donneront leurs lettres de noblesse au numérique, ce sont toutes les conversions qui doivent faire l’objet d’un grand soin.

Nous n’avons pas envie de donner des prix au kilo, parce que ce n’est pas notre conception du livre. Un prix au kilo, c’est dévaloriser le livre et son propre travail. Ça veut dire que tous les livres sont les mêmes et qu’on ne les considère pas à leur juste valeur. Ce n’est sans doute pas comme ça que les éditeurs et auteurs aimeraient que nous considérions leur travail à eux. (Convertissez-vous automatiquement vos mises en pages papier ?) Dès la prise de contact, nous portons une attention particulière au projet, en adaptant notre travail au lieu de l’imposer à nos clients sans qu’ils ne sachent pourquoi.

Read more