Des nouvelles du front

On imagine 2013

Publier un billet pour deviner quelles seront les tendances de cette année est toujours un peu casse-gueule. D’une part, c’est une sorte de marronnier absolu qui, s’il ne fait que répéter d’autres articles sur le sujet, n’a qu’un intérêt très limité — nous ne parlerons pas d’une hypothétique reprise de tendances d’une année sur l’autre, comme le livre enrichi par exemple. D’autre part, nous savons déjà, en l’écrivant, que nous allons nous le reprendre en pleine tête l’année prochaine si nous nous sommes plantés magistralement. Qu’importe, ce type d’article divinatoire permet surtout une réflexion et là est le plus important.

Nous avons essayé de faire en sorte que nos divinations ne soient pas faites à l’aveugle. Notre boule de cristal, c’est l’écran de nos ordinateurs. Nous observons ce qui se passe dans le domaine du livre numérique, nous essayons d’analyser, nous discutons et étendons des tendances naissantes. Vous prendrez donc ce qui suit plutôt pour des prévisions, des intuitions voire des inspirations.

Read more

Credo Time

Notre but est simple : nous voulons offrir la meilleure qualité de service au prix le plus juste.

Nous ne vendons ni technologies ni lignes de code. Nous effectuons un travail complet parce qu’il ne s’agit pas seulement de livrer du HTML et du CSS. Nous avons la volonté d’atteindre une meilleure qualité, et cela passe par une réflexion sur les pratiques de mises en pages, la typographie du livre numérique, etc. On croit vraiment qu’à faire de la conversion low-cost, tout ce que le livre numérique sera, c’est un sous-livre. Il n’y a pas que les projets enrichis qui donneront leurs lettres de noblesse au numérique, ce sont toutes les conversions qui doivent faire l’objet d’un grand soin.

Nous n’avons pas envie de donner des prix au kilo, parce que ce n’est pas notre conception du livre. Un prix au kilo, c’est dévaloriser le livre et son propre travail. Ça veut dire que tous les livres sont les mêmes et qu’on ne les considère pas à leur juste valeur. Ce n’est sans doute pas comme ça que les éditeurs et auteurs aimeraient que nous considérions leur travail à eux. (Convertissez-vous automatiquement vos mises en pages papier ?) Dès la prise de contact, nous portons une attention particulière au projet, en adaptant notre travail au lieu de l’imposer à nos clients sans qu’ils ne sachent pourquoi.

Read more