Blog Archives

On imagine 2013

Publier un billet pour deviner quelles seront les tendances de cette année est toujours un peu casse-gueule. D’une part, c’est une sorte de marronnier absolu qui, s’il ne fait que répéter d’autres articles sur le sujet, n’a qu’un intérêt très limité — nous ne parlerons pas d’une hypothétique reprise de tendances d’une année sur l’autre, comme le livre enrichi par exemple. D’autre part, nous savons déjà, en l’écrivant, que nous allons nous le reprendre en pleine tête l’année prochaine si nous nous sommes plantés magistralement. Qu’importe, ce type d’article divinatoire permet surtout une réflexion et là est le plus important.

Nous avons essayé de faire en sorte que nos divinations ne soient pas faites à l’aveugle. Notre boule de cristal, c’est l’écran de nos ordinateurs. Nous observons ce qui se passe dans le domaine du livre numérique, nous essayons d’analyser, nous discutons et étendons des tendances naissantes. Vous prendrez donc ce qui suit plutôt pour des prévisions, des intuitions voire des inspirations.

Read more

Jules Verne et les Martiens

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, comme on est gentils, et qu’on est le 22, et qu’on est deux, on vous offre deux livres numériques : La journée d’un journaliste américain en 2889 par ce bon vieux Jules Verne, en français et en anglais, et Merry Christmas from Mars, un magazine-ovni vintage from outerspace (normal). On espère que vous bicherez le cadeau, non-fin du monde oblige, il fallait fêter ça. Il y a pas mal d’images dans le livre des Martiens : si vous avez un iPad c’est top de le lire dessus, en mode défilement. Si vous n’en avez pas, c’est top aussi de le lire de toute façon hein, y’a pas de souçaille (sauf si vous avez un reader ultra-vieux et du coup je ne réponds de rien vu le poids). On a mis les versions epub+mobi pour les deux livres dans un seul zip — à cause des Martiens, celui-ci est assez lourd, merci pour votre patience…

Vous pouvez cliquer sur les couvertures pour accéder à la Dropbox et vous aurez le zip complet avec les deux livres. Au cas où ça bug, ils sont également accessibles séparément, dans les deux versions epub et mobi, en-dessous de chaque couverture. Pour avoir la version en mobi KF8, il faut absolument l’uploader via USB, sinon c’est apparemment le mobi7 qui passe et c’est pas top en ce qui concerne les Martiens.

¡Feliz Navidad!

Read more

Credo Time

Notre but est simple : nous voulons offrir la meilleure qualité de service au prix le plus juste.

Nous ne vendons ni technologies ni lignes de code. Nous effectuons un travail complet parce qu’il ne s’agit pas seulement de livrer du HTML et du CSS. Nous avons la volonté d’atteindre une meilleure qualité, et cela passe par une réflexion sur les pratiques de mises en pages, la typographie du livre numérique, etc. On croit vraiment qu’à faire de la conversion low-cost, tout ce que le livre numérique sera, c’est un sous-livre. Il n’y a pas que les projets enrichis qui donneront leurs lettres de noblesse au numérique, ce sont toutes les conversions qui doivent faire l’objet d’un grand soin.

Nous n’avons pas envie de donner des prix au kilo, parce que ce n’est pas notre conception du livre. Un prix au kilo, c’est dévaloriser le livre et son propre travail. Ça veut dire que tous les livres sont les mêmes et qu’on ne les considère pas à leur juste valeur. Ce n’est sans doute pas comme ça que les éditeurs et auteurs aimeraient que nous considérions leur travail à eux. (Convertissez-vous automatiquement vos mises en pages papier ?) Dès la prise de contact, nous portons une attention particulière au projet, en adaptant notre travail au lieu de l’imposer à nos clients sans qu’ils ne sachent pourquoi.

Read more

Page de titre

Que nous le voulions ou non, la page de titre d’un livre numérique a quasiment le même impact qu’une couverture. De fait, puisque certains gros revendeurs ont décidé d’ouvrir le fichier sur la première page de texte, je pense même que la page de titre est devenue the new cover1 : elle constitue la première rencontre profonde2 entre l’ouvrage et le lecteur dans bien des cas. Il nous est certes possible de tricher pour afficher la couverture à la première ouverture du livre mais le par défaut m’intéresse davantage dans cet article. De toute manière, les niveaux de gris des écrans e-Ink ne rendront pas forcément justice à bien des couvertures.

Read more

Kindle et typographie, de la méconnaissance à l’incohérence

La typographie est le point faible de Kindle. L’ancien format, mobi 7, a longtemps été trainé comme un énorme boulet. KF8, le nouveau format, s’est fait attendre très longtemps. Son déploiement complet a par ailleurs pris plusieurs mois, ce qui a bien embêté les développeurs. En outre, il est très loin de régler tous les problèmes de l’archaïsme qu’il remplace.

Certes, en matière de design, Kindle Format 8 permet quelques fantaisies : bordures, images de fond, lettrines ou ombres portées sont désormais possibles. Notons également que les marges sont enfin gérées correctement… Mais devil is in the detail1, comme aiment à le dire nos amis anglo-saxons, et l’on ne peut pas dire qu’Amazon excelle dans le soin apporté aux détails. De fait, les développeurs Amazon accumulent les erreurs grossières depuis un certain temps. Plus grave encore, il ne semble pas y avoir de ligne commune entre les différentes équipes de développement.

Read more