Blog Archives

On imagine 2013

Publier un billet pour deviner quelles seront les tendances de cette année est toujours un peu casse-gueule. D’une part, c’est une sorte de marronnier absolu qui, s’il ne fait que répéter d’autres articles sur le sujet, n’a qu’un intérêt très limité — nous ne parlerons pas d’une hypothétique reprise de tendances d’une année sur l’autre, comme le livre enrichi par exemple. D’autre part, nous savons déjà, en l’écrivant, que nous allons nous le reprendre en pleine tête l’année prochaine si nous nous sommes plantés magistralement. Qu’importe, ce type d’article divinatoire permet surtout une réflexion et là est le plus important.

Nous avons essayé de faire en sorte que nos divinations ne soient pas faites à l’aveugle. Notre boule de cristal, c’est l’écran de nos ordinateurs. Nous observons ce qui se passe dans le domaine du livre numérique, nous essayons d’analyser, nous discutons et étendons des tendances naissantes. Vous prendrez donc ce qui suit plutôt pour des prévisions, des intuitions voire des inspirations.

Read more

À la recherche de la Garamond du livre numérique

Quand vous ouvrez un livre papier, il y a de grandes chances que vous tombiez sur la police Garamond. En réalité, Garamond est même le nom donné à un groupe de polices serif, dérivées d’une version ultérieure de cette police d’écriture, créée par Jean Jannon d’après l’originale de Claude Garamond. Aujourd’hui, plusieurs milliers de polices s’en inspirent — voire sont réalisées à partir de ses glyphes.

Garamond est une référence de l’impression, même si ce sont des dérivés à l’interprétation très libre qui sont utilisés aujourd’hui. Elle est intemporelle, ses lettres sont fluides et cohérentes, elle dispose de caractéristiques uniques et est considérée comme l’une des polices les plus lisibles et confortables pour le texte courant. J’ajouterai même qu’elle constitue une très belle police de titrage.

Pour le web et le livre numérique, son rendu pose problème. Bien que certains designers aient tenté de la retravailler pour écran, ses traits restent bien trop subtils et génèrent donc des flous (lissage de polices) qui dégradent sa lisibilité — notons toutefois qu’avec l’arrivée des écrans LCD HD, Garamond peut bénéficier d’un très bon rendu. Alors quelle est la Garamond du livre numérique ? Existe-t-il une référence ?

Read more